MENU

vendredi 28 mars 2014

Fifty Shades, Tome 1 - Cinquante Nuances de Grey

Auteur : E.L. James
Titre VO : Fifty Shades of Grey
Traduction : Denyse Beaulieu
Genre : romance, érotique

Edition : Lgf
Collection : Ldp
Parution : février 2014 (pour la version poche)

Prix : 6,90 euros



Résumé
Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d’entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure qu’il tient à dissimuler... Romantique, libératrice et totalement addictive, la trilogie Fifty Shades, dont Cinquante nuances de Grey est le premier volume, vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais. Le roman le plus vendu dans le monde en 2012. Texte résumé Une étudiante de 21 ans, Anastasia Steele, tombe amoureuse d'un patron d'une multinationale de 27 ans, Christian Grey. Leur relation installée, il lui annonce qu'il ne peut éprouver de l'amour et du plaisir que dans certaines situations. Un jeu de domination commence alors.


Avis
Ce roman, à l’origine une fanfiction de Twilight, est le premier tome d’une trilogie mais aussi le phénomène littéraire de ces derniers mois.

Pourtant me concernant, et malgré tout ce tapage médiatique, ce livre m’a laissé un sentiment assez mitigé.
C’est vrai que l’histoire est quand même assez addictive et que l’on veut vraiment savoir si tout finira pour le mieux pour nos deux héros, Anastasia et Christian, dans les prochains tomes. Le récit est raconté du point de vue d’Anastasia qui apparaît assez naïve (pour ne pas dire totalement idiote) et qui manque de charisme. J’avoue ne pas avoir compris certaines de ses comparaisons. Notamment celles relatives à Icare qui tombaient comme un cheveu sur la soupe. Le personnage de Christian est un peu plus intéressant et attachant en raison des mystères qui l’entourent. Toutefois, pour un homme aussi perturbé et avec un style de vie établi depuis plusieurs années où l’amour n’a pas sa place, il se laisse assez facilement entrainé dans une romance passionnée avec Anastasia.


Ce n’est pas tant l’univers du livre en-soi qui m’a dérangé mais plutôt la qualité d’écriture, l’invraisemblance de certaines situations et le caractère assez caricatural des personnages : on ne rencontre pas tous les jours des entrepreneurs millionnaires de 27 ans. Pourtant l’histoire aborde des thèmes plutôt originaux que l’on ne rencontrait pas souvent dans la littérature grand public avant la parution de ce livre (domination sexuelle, BDSM). Ce qui explique qu’il ne soit pas à mettre entre toutes les mains avec des scènes de sexe très explicites (âmes sensibles s’abstenir !).

En conclusion, soit on aime soit on déteste mais ne vous attendez pas à de la grande littérature. Disons qu’à l’approche de l’été Cinquante Nuances de Grey fait un livre de plage tout à fait correct.

Petite citation : « Mon propre sourire est faible, car je suis aveuglée par le sien : Icare, volant trop près du soleil ».



2 commentaires :

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi : ce n'est pas de la grande littérature !!
    Cependant, j'ai bcp aimé ce premier tome, le premier du genre que je lisais. C'était rafraichissant .. Et sensuel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, cela change des lectures habituelles. Mais pour ma part, j'avais déjà lu le premier tome de Kushiel bien avant. Et je n'ai pas pu m'empêcher de comparer les deux en lisant 50 Nuances de Grey. Peut-être que c'est cela qui m'a un bloquée pour réellement l'apprécier. Et le risque avec ces livres qui reçoivent beaucoup d'éloges, c'est d'être déçu une fois qu'on s'y met. Et en effet, je m'attendais à mieux. Après, dans le genre, il reste tout de même un livre agréable à lire.

      Supprimer