MENU

samedi 12 avril 2014

La Trilogie Italienne, Tome 1 - Sur tes yeux

Auteur : Irène Cao
Titre VO : Io Ti Guardo
Traduction : Léa Tozzi
Genre : romance, érotique

Edition : JC Lattès
Parution : Janvier 2014
Pages : 379 pages

Prix : 14,50 euros


Résumé
Si on pouvait capturer le plaisir, Elena le ferait avec les yeux. Âgée de vingt-neuf ans, d’une beauté innocente mais radieuse, elle ignore encore ce qu’est la passion. Son monde est fait d’art et de couleurs – celles de la fresque qu’elle restaure à Venise, la ville où elle a vu le jour – jusqu’à sa rencontre avec Leonardo, un chef cuisinier de renommée internationale. En entrant dans sa vie, celui-ci emporte tout sur son passage : son histoire d’amour naissante avec Filippo, l’idée qu’elle s’est toujours faite d’elle-même et, surtout, sa façon de vivre les plaisirs de la chair.
Leonardo, qui vient de s’installer dans le palais où elle travaille, s’apprête à lui ouvrir les portes d’un paradis inexploré, dont lui seul possède les clés. Il sait que le plaisir doit conquérir tous les sens, qu’il a une forme, une odeur, une saveur, et va initier Elena à une condition : qu’elle ne tombe jamais amoureuse de lui. Mais comment résister au magnétisme de cet homme et au tourbillon des sens qu’il éveille en elle ?


Avis
Elena, jeune et jolie restauratrice célibataire et plutôt mal dans sa peau, va voir son quotidien bouleversé du jour au lendemain par l’arrivée de Leonardo, un célèbre chef cuisinier et la déclaration d’amour de Filippo, son meilleur ami.
Ce type de roman, très à la mode depuis le succès de Cinquante Nuances de Grey, a donné naissance à ce que les médias ont appelé « le porno de la ménagère » ou « mummy porn ». Tout au long de ce roman raconté à la première personne, on va donc suivre l’évolution d’Elena et ses hésitations à choisir entre son histoire d’amour naissante avec Filippo et sa relation passionnelle mais compliquée avec Leonardo.

J’avoue que je n’ai pas été spécialement emballée par cette histoire qui accumule les clichés : le meilleur ami amoureux, la super copine légèrement nympho qui rencontre le grand amour, l’amant extraordinaire qui refuse de s’engager… Les situations sont trop convenues et les dialogues sonnent faux.
Cependant j’ai bien aimé le personnage de Filippo que je trouve assez attachant mais surtout pathétique dans sa manière de s’accrocher à Elena. Par contre, je n’ai pas du tout apprécié cette dernière. Ses répliques, comme celles des autres personnages sonnent faux. De plus, elle est assez énervante à changer d’avis toutes les 15 lignes et je trouve que cela nuit à la qualité de l’histoire et finit par me lasser.
Point positif : la ville de Venise fait partie intégrante du roman et même la description des différents lieux ne semble pas s’intégrer naturellement dans le livre. Dommage car cet élément aurait mérité d’être mieux exploité.  

En conclusion, j’ai largement préféré Cinquante nuances de Grey qui pourtant ne m’avais que moyennement convaincue. Alors est-ce que je relirais ce roman ? Honnêtement je ne pense pas mais j’avoue que je lirais probablement la suite de la trilogie par curiosité, pour savoir qui de Leonardo ou de Filippo, Elena choisira.


Petite citation : « C’est un méli-mélo d’échines dressées, de feulements, de poils hérissés puis de griffes, de crocs et de miaulements aigus. Soudain, les chattes ont décidé de prendre leur plaisir, encore que je n’aie pas bien saisi avec qui, dans cette orgie animale. Ce matin la mère Clelia les cherchera comme une folle dans tout le quartier… elle les retrouvera dans deux semaines, maigres comme des clous, griffées de partout, mais heureuses. Les veinardes ! »


Note :









2 commentaires :

  1. L'auteure est magnifique ! J'ai un peu peur de commencer cette trilogie, étant donné que j'avais bcp aimé 5O nuances de Grey, et que les autres lectures pseudo érotiquesSMBondagesEtAutres, n'étaient que de pâles copies .. J'ai peur d'être déçue ..

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que comparé à 50 nuances de Grey j'avais été vraiment déçue ! J'ai eu l'impression de perdre mon temps tant j'ai trouvé l'histoire et l'héroïne sans intérêt.

    RépondreSupprimer