MENU

dimanche 25 mai 2014

Deux Nuances de Brocoli

Auteur : Marie Laurent
Genre : érotique, parodie

Edition : Artalys
Parution : 14 avril 2014
Pages : 120 pages
Format : ebook

Prix : 4,99€


Résumé

Le chemin d’Amalia Faust, brave fille complexée et un peu nunuche, caissière chez Brico, croise par hasard celui d’Edouard Green, le séduisant patron d’une boîte de sex toys. Green propose bientôt à Amalia un étrange pacte. Elle découvre un univers insoupçonné où sexe, légumes et soumission sont étroitement associés. Mais à la longue, les positions inconciliables des deux héros risquent de rendre leur relation difficile.
Marie Laurent nous offre une parodie déjantée et savoureuse (c’est le cas de le dire), de Cinquante Nuances de Grey.

Avis

En général, je n’aime pas vraiment les parodies. Mais étonnamment, j’ai bien apprécié celle-ci. Sans être un chef-d’œuvre, je l’ai lu assez facilement. J’ai trouvé cette parodie de Cinquante Nuances de Grey tout en subtilité.
Amalia Faust, une fille mal dans sa peau, fait un jour la rencontre d’Edouard Green, beau gosse mystérieux. Très rapidement, nos deux protagonistes vont développer une relation pour le moins étrange.
Nous reconnaissons en Amalia Faust l’Anastasia Steel des Cinquante Nuances. Mais la différence est ici notable : Amalia n’est pas une pseudo-laide dans une taille 36 qui attend que sa beauté physique soit révélée. Non, pas du tout ! Si elle n’a pas de style, c’est parce qu’elle est quasiment sans le sou. Travailler en tant que caissière chez Brico, ça ne rapporte pas tant que ça ! Alors elle s’habille comme elle peut, surtout qu’elle ne se sent pas à l’aise avec sa taille 44. Bref, elle n’a rien des canons standards ! Et c’est pour cette raison qu’elle ne comprend pas la soudaine attirance pour elle de ce playboy milliardaire dont la couleur favorite est… Mais non pas le gris, (ce n’est pas Christian Grey) le vert bien sûr ! Tout est vert chez lui sauf ses cheveux (question de style) et sa peau (sinon ça aurait donné une romance avec un extraterrestre). Outre une attirance pour la couleur, cet homme affectionne tout particulièrement les légumes (bio de préférence) qu’il aime déguster à toutes les sauces (je dis bien toutes). D’ailleurs, il a des recettes pour le moins originales qui associent sexe, soumission et brocolis ! Cet amour pour le sexe légumier (SL pour les intimes) lui a été transmis par Doris, une amie de sa mère, de vingt-cinq ans son aînée.

Tout en parodiant Cinquante Nuances de Grey, l’auteure réussit tout de même à nous faire oublier l’original en créant une histoire qui prend sensiblement une autre direction. Au fur et à mesure de la lecture, les ressemblances avec l’univers d’E. L. James sont visibles tout en étant poussées quasiment à l’extrême. Si la relation d’Anastasia et Christian est rapide, que dire de celle d’Amalia et Edouard ? Au bout de deux jours, elle se déclare déjà folle amoureuse de lui et emménage dans son appartement. Au bout de trois mois, elle quitte même son boulot pour lequel, pourtant, elle avait si vaillamment lutté contre son amoureux afin de le conserver. Soumise et nunuche à souhait, Amalia est un personnage attachant dont les remarques m’ont souvent fait sourire.

N’étant pas une adepte des parodies, j’ai quand même apprécié ce livre qui tourne en dérision le sadomasochisme de Christian Grey et sa relation avec Anastasia Steele. Cela tient surtout, je pense, à sa brièveté (seulement 120 pages). Sans être une œuvre exceptionnelle, c’était une lecture agréable et drôle.

Extraits

« Si encore j’avais le physique de Marylin Monroe, il me resterait un espoir, mais j’en suis loin avec mon quarante-quatre-fillette, entretenu à grands coups de Kinder Surprise et de Nutella. ‘‘Vous n’êtes pas en surpoids, mademoiselle Faust, me serine la médecine du travail lors de la visite annuelle : juste un peu enrobée.’’ Tu parles ! ‘‘ Une vraie Callipyge !’’ ».

Note

6,5/10

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire