MENU

vendredi 13 juin 2014

Chobits, Tome 1

Auteur : Clamp
Genre : Manga, Seinen

Edition : Pika
Parution : Décembre 2002
Pages : 182 pages

Prix : 15, 50 euros


Résumé

Vu comme ça, on dirait vraiment une fille ordinaire !

Hideki Motosuwa, étudiant recalé, trouve un ordinateur personnel gisant au milieu des poubelles. Nommée Tchii, celle-ci ne contient aucun logiciel, et semble n’avoir aucune utilité…
Dans un monde où les ordinateurs ont une forme humaine, Clamp nous offre le premier volume d’une comédie sentimentale servie par un graphisme somptueux.

Moi, j’ai un projet pour toi !

Avis

J’ai déjà lu les Chobits il y a longtemps mais j’ai eu envie il y a quelques jours de me replonger dedans. Alors voici une petite chronique !

L’histoire de Chobits se déroule dans un monde similaire au notre mais où les ordinateurs possèdent désormais une forme humaine. Cette technologie fait partie du monde quotidien de notre héros : Hideki Motosuwa, un étudiant fauché. Ce dernier aimerait bien posséder un ordinateur personnel mais il ne peut s’en offrir un, faute de moyens. Cette situation le fait apparaître un peu en retrait de la société : dans un monde où la norme est de pouvoir se connecter n’importe où n’importe quand, Hideki fait figure de marginal.
Sa chance tourne lorsqu’il tombe par hasard sur un robot à l’apparence humaine jeté au milieu des détritus. C’est là le début d’une très jolie romance.
Tchii est un robot atypique : sans aucun système d’exploitation, elle parvient malgré tout à fonctionner et possède sa propre personnalité. Or, il n’existerait qu’un seul type de robots si proches d’un être humain réel : les Chobits. Mais ils appartiennent à la légende urbaine. Et il est difficile d’en savoir plus sur le passé de Tchii, sa mémoire ayant été effacée. Malgré tout, Hideki va s’attacher à elle et s’en rapprocher énormément, à tel point qu’il semble oublier qu’il s’agit d’un robot et non pas d’une personne humaine.
Outre des graphismes sublimes, ce manga est rempli d’humour. L’innoncence de Tchii, qui fait son apprentissage de la vie grâce à Hideki, plonge souvent notre héros dans des situations embarrassantes et même tendancieuses devant les membres de son entourage.
Dans ce premier tome, plusieurs personnages apparaissent et tous semblent cacher une histoire intéressante. Shimbo et son robot de poche Sumomo sont déjà très attachants. Mais pour l’instant j’ai une préférence pour le professeur Takako Shimizu qui m’a bien fait rire en s’invitant chez Hideki pour carrément se saouler.

En bref, ce premier tome pose les bases d’une série qui a su pour moi tenir toutes ses promesses et il m’est toujours aussi agréable de relire ce manga. Les Clamp ont un talent très particulier : avec beaucoup de simplicité, elles parviennent à créer des univers riches et complexes aux histoires prenantes et aux personnages attachants et Chobits ne fait pas exception.

Extrait

"- Tout à l'heure, tu as dit que Tchii était peut-être un chobits ! C'est quoi au juste un chobits ?
- Chobits... C'est un nom de code qu'on utilise pour désigner des ordis exceptionnels !
- Hein ?
- C'est une sorte de légende urbaine qui circule sur internet..."


Note
9/10

Autres tomes

2 commentaires :

  1. J'aime beaucoup ce manga ^^ c'est beau, doux, les dessins sont vraiment superbes et c'est bourré d'humour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une des séries de Clamp que je préfère :D

      Supprimer