MENU

jeudi 3 juillet 2014

Ludwig Revolution Tome 4

Auteur : Kaori Yuki
Titre VO : Ludwig Kakumei
Traduction : Akinori Matsumoto
Adaptation : Fédoua Thalal
Genre : shojo

Edition : Tonkam
Publication : 18 juin 2008
Pages : 200 pages

Prix : 6,99 euros

Résumé
De retour dans son pays, le prince Louis rencontre pour la première fois Julius et Petronella. Mais après avoir mangé un plat concocté par Julius, Wilhelm est pris dans un délire cauchemardesque, et le voilà qui poignarde Louis en pleine poitrine !! Wilhelm est immédiatement emprisonné, et les funérailles de Louis sont organisées... De son côté, Dorothéa est partie trouver un moyen de sauver Louis... Voici l'apothéose de cette histoire mouvementée ! !

Avis
Dans ce dernier tome, Ludwig rentre dans son royaume après avoir été informé par Hansel et Gretel du complot mené contre lui par sa belle-mère et son demi-frère. Réchappera-t-il aux pièges qui l’attendent ?

Toujours accompagné de son valet Wilhelm et de la sorcière Dorothea, notre prince se rend donc auprès de son père. Mais la situation va très rapidement dégénérer. Wilhelm, drogué par le prince Julius poignarde Ludwig. Afin qu’il ait la vie sauve, un autre personnage ne va pas hésiter à se sacrifier : Dorothea.
Ici, nous découvrons le passé tortueux du prince Julius et de Petronella. Julius est-il une fille ou un garçon ? Kaori Yuki joue tout le long du récit sur l’ambiguïté de cette situation et parvient à nous surprendre jusqu’à la fin avec beaucoup d’humour. Dorothea, moins présente dans le tome précédent, est de nouveau mise à l’honneur. Cette fois ce n’est pas son côté sado-maso qui est mis en avant. Au contraire, elle apparaît beaucoup moins égoïste que précédemment et semble se soucier réellement de Ludwig.
Un autre personnage fait son apparition : Amalberga. Qui est cette mystérieuse personne ? Disons qu’une fois qu’on l’a vue, finalement, Ludwig est plutôt calme en comparaison mais qu’il a de qui tenir !

Pour moi, ce dernier volet se démarque profondément des deux premiers. Cette fois, Kaori Yuki ne parodie pas un conte en particulier. Elle se contente de s’inspirer de contes de fée populaires, ici La gardeuse d’oies à la fontaine, et de faire avancer l’histoire du prince Louis. Ce tome est également beaucoup moins sombre et sérieux que le premier. En effet, si Ludwig commet un meurtre dans le premier tome, ici il paraît totalement inconcevable qu’il refasse une telle action. La mangaka a fait évoluer ses personnages par petites touches sans que cela ne me gène vraiment. Au contraire, cela a permis de rendre plus sympathique et plus humain Ludwig tout en gardant ses principaux traits de caractères.

En conclusion, ce tome n'est ni moins bon ni meilleur que les précédents. Totalement à l’opposé de l’ambiance du début de l’histoire alors très sombre et angoissante, il apporte une touche de légèreté et permet de conclure les aventures de Ludwig et de ses compagnons. Néanmoins, je regrette que la série se termine ainsi, la quête initiale ayant été quelque peu abandonnée. Or j’aurais bien aimé découvrir quelle femme pourrait trouver grâce aux yeux du prince, même si Kaori Yuki a fait en sorte de laisser une ouverture pour une suite éventuelle. Mais après tant de temps, je doute que Ludwig et Wilhelm repartent sur les routes pour de nouvelles aventures…

Extrait

Dorothea : « Je vous remercie de m’avoir adressé vos paroles délicieusement sadiques jusqu’à la fin… »


Note
8/10

4 commentaires :

  1. Ludwig est un de mes mangas préférés, j'adore la mangaka qui a fait de ces séries vraiment magiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui que ce soit au niveau de l'histoire ou des dessins, je trouve aussi que Ludwig est un petit bijou !

      Supprimer
  2. Je suis une grande adoratrice de Kaori Yuki ^^ j'avoue avoir beaucoup apprécié la manière dont elle s'est saisie des contes traditionnels pour en faire cette mini-série :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une de ses meilleures séries. Dommage qu'elle ait dû l'arrêter comme ça. Peut-être qu'un jour nous aurons le droit à une autre suite !

      Supprimer