MENU

vendredi 29 août 2014

Beautiful Bastard

Auteurs : Christina Lauren (Christina Hobbs & Lauren Billing)
Genres : Romance, Erotique

Edition : Pocket
Parution :  Janvier 2014
Pages : 328 pages

Prix : 6,80 euros


Résumé
Brillante et déterminée, Chloé n'a qu'un problème dans la vie : son boss, Bennett, revenu prendre les rennes de l'entreprise familiale de Chicago après un séjour en France. Trentenaire séduisant, arrogant et égocentrique, il est odieux mais... magnétique. Bennett, lui, découvre en sa collaboratrice une jeune femme aussi ravissante qu'exaspérante, et qui n'entend rien sacrifier à sa carrière. Entre eux, c'est l'affrontement immédiat, mais aussi le désir obsédant, dévastateur. Ensemble, ils vont enfreindre une à une toutes les règles qu'ils s'étaient imposées. À une seule fin : se posséder...

Avis de Manon
Belle, intelligente et ambitieuse, Chloé Mills est une jeune femme brillante promise à un avenir tout aussi brillant. Des fringues superbe, des amies fantastiques, une carrière prometteuse, la vie de Chloé semble plutôt agréable. Seulement il y a un petit grain de sable dans cette machine bien huilée : son patron, le séduisant Bennett Ryan. Et comment décrire ce dernier ? Peut être en utilisant les mêmes mots que la jeune femme : « sexy », « intelligent » mais surtout « connard ». Orageuse et explosive, leur relation était jusqu’à présent professionnelle, que va-t-il se passer lorsqu’ils décident de céder au désir qu’ils éprouvent l’un pour l’autre ?

J’avais pas mal d’aprioris avant de commencer ma lecture. Et pourtant beaucoup d’entre eux se sont révélés infondés. Certes l’intrigue et le style d’écriture de Beautiful Bastard ne cassent pas trois pattes à un canard mais bon ce n’est pas l’objectif de ce type de roman même si je l’ai trouvé beaucoup mieux écrit que Cinquante Nuances de Grey ou Sur tes Lèvres. Dans l’ensemble je me suis surprise à passer un bon moment grâce à la personnalité de Chloé et de Bennett sur lesquels se concentre la quasi-totalité de l’intrigue (les personnages secondaires étant peu présents). 
En effet, Chloé change radicalement des héroïnes nunuches et indécises que l’on rencontre généralement dans ce type de roman (je ne citerai personne mais Anastasia Steele se reconnaitra). Pour une fois, l’homme et la femme sont sur le même pied d’égalité. La preuve : leurs deux points de vue sont développés tout au long de l’histoire.On voit donc leurs sentiments évoluer progressivement même si l’on se doute, dès la première page, de la fin. 
Malgré tout, j’ai trouvé l’intrigue assez répétitive et j’ai commencé à me lasser au milieu du livre. Heureusement celui-ci est court et se lit rapidement. 

Bon, si vous êtes prudes ou si vous vous effarouchez facilement, ce n’est même pas la peine d’ouvrir le livre. Les scènes de sexe sont nombreuses et la manière de parler des personnages est assez crue et directe. Par contre, on ne tombe pas dans la mièvrerie à tout bout de champ. L’humour est également très présent notamment grâce aux piques et aux noms d’oiseau que se lancent nos deux héros et cela dès les premières pages.

Si Beautiful Bastard ne me laissera pas un souvenir impérissable, sa lecture s’est cependant révélée être une assez bonne surprise notamment grâce à un humour très présent et à des personnages charismatiques, sexy et drôles

Extraits
« C’est très aimable à vous de m’offrir du café quand vous en faites, mademoiselle Mills. Mais si j’avais envie de boire de la boue, j’aurais rempli moi-même mon mug de terre dans le jardin en arrivant ce matin. »

« - Votre mère essaye de me caser ? Demandé-je en croisant les bras sur ma poitrine. 
- On dirait bien. 
Son visage n’exprime pas la même nonchalance que ses propos.
- Pourquoi ? insisté-je en haussant les sourcils.
Il fronce les siens, visiblement ennuyé :
- Comment voulez-vous que je le sache ? On n’est pas tout le temps en train de parler de vous. Elle craint peut-être que malgré votre brillante personnalité, vous ne finissiez vieille fille, dans des robes informes et entourée de chats. 
Je me penche vers son bureau et le foudroie du regard : 
-  Elle devrait plutôt s’inquiéter de l’avenir de son fils. Un gros dégueulasse qui passe son temps à déchirer des culottes et à suivre les jeunes filles dans des magasins de lingerie. »

Note

7/10

10 commentaires :

  1. Je lirai peut-être ce livre, même si ce n'est pas trop mon genre livresque ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas vraiment le mien non plus mais à force de le voir partout j'ai fini par me lancer ;) Je ne sais pas par contre si je lirais toute la série !

      Supprimer
  2. On compare souvent ce livre à "Beautiful Disaster", j'aimerais tout de même m'assurer du contraire :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré "Beautiful Disaster" =D Je ne trouve pas qu'il y ait énormément de ressemblances, à part peut-être les personnalités des deux personnages mais ça s'arrête là !!

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé ce roman, sympathique haha :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui finalement une bonne petite surprise ;)

      Supprimer
  4. Depuis le temps que j'en entends parler… je ne sais pas si ça me plairait mais pourquoi pas pour juste passer un bon moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il ne faut pas en attendre davantage mais ça reste sympa à lire pour l'été !

      Supprimer
  5. J'aimerai bien découvrir cette oeuvre, même si je lis d'habitude peu de contemporains

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas de la grande littérature mais c'est parfait pour lire à la plage ou un jour de pluie ^^

      Supprimer