MENU

dimanche 24 août 2014

Harry Potter and the Philosopher's Stone

Auteur : J.K. Rowling
Genre : Fantastique, Jeunesse, Aventure

Edition : Bloomsbury
Parution : Novembre 2010
Pages : 332 pages

Prix :   9,40 euros

Résumé
Harry Potter thinks he is an ordinary boy. He livres with Uncle Vernon, Aunt Petunia and his cousin, Dudley, who make him sleep in a cupboard under the stairs. Then Harry starts receiving mysterious letters and his life is changed for ever. He is whisked away by a beetle-eyed giant of a man and enrolled in Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. The reason: Harry Potter is a wizard!

Avis de Manon
Et bien oui c’est officiel, on peut avoir le niveau d’anglais de Dora l’exploratrice et être capable de lire la version originale d’Harry Potter à l’école des sorciers !!! Bon inutile de préciser par contre que ce même niveau d’anglais ne me permet pas encore d’écrire cette chronique dans la langue de Shakespeare. 

On ne présente plus la saga du jeune sorcier à la cicatrice connu de tous (à moins de vivre dans une grotte ou dans la forêt interdite !). Jeune orphelin, Harry Potter, 11 ans, vit chez sa tante et son oncle dont le passe-temps favori consiste à le tyranniser mais en toute discrétion car on ne voudrait surtout pas que les voisins jasent n’est-ce pas ?! 
Or la donne change le jour où Harry apprend qu’il est un sorcier. Et pas n’importe quel sorcier… car c’est lui qui, âgé d’un an, a anéanti le terrible et diabolique Lord Voldemort. Mais bon peut être qu’après tout ce dernier a des circonstances atténuantes. Faut se mettre à sa place quand même : il est diabolique, n’a pas de nez et son visage présente une ressemblance troublante pour ne pas dire suspecte avec celui d’un serpent. Et même chez les sorciers, il n’en faut pas plus pour se sentir exclu de la société !! 
Bref… revenons-en à Harry car être un sorcier ça s’apprend. Alors direction Hogwarts (Poudlard dans la version française pour ceux qui ne suivent pas) pour apprendre à développer ses capacités magiques. Là-bas il rencontrera de nombreuses personnalités haute en couleur comme Ron et Hermione, futurs meilleurs amis et compagnons d’aventure, Dumbledore croisement improbable entre Gandalf et Merlin l’enchanteur ou encore Snape, le redoutable professeur des potions dont la mission semble de pourrir la vie de notre jeune et innocent héros (il faudrait peut-être le présenter à l’oncle d’Harry vue la passion commune qu’ils semblent partager). 
Seulement, nous sommes à Hogwarts et au détour d’un cours de sortilèges, aventures et dangers ne sont jamais loin. 

Lire la version originale m’a tout d’abord fait réaliser à quel point la version française est remarquablement bien traduite donc bravo au traducteur français ! Car, que ce soit au niveau des expressions ou des jeux de mots, il n’y a rien à redire (par exemple, Neville Longbottom devient ainsi Neville Londubat dans la version française). 

J’ai pris plaisir à retrouver tous les personnages qui font partis de cette univers hors du commun et fantastique (c’est le cas de le dire) d’autant plus que j’ai déjà lu la saga en entier et que je sais l’importance que chacun aura par la suite. Cela m’a permis de redécouvrir l’histoire sous une nouvelle perspective, ce que j’ai beaucoup apprécié. 

J’aime beaucoup le style de J.K Rowling, fluide et inventif, elle transporte littéralement ses lecteurs à Poudlard. Son écriture très imaginative fait mouche que ce soit en anglais ou en français. 
Drôle, ludique et mystérieux, le monde qu’a créé l’auteur reste encore et toujours à part dans la littérature jeunesse. En y mêlant ses propres inventions et son style unique, J.K. Rowling reprend à son compte les « ficelles » classiques de la littérature : un trio d’amis, un prof méchant, un directeur loufoque mais plein de bons conseils, un grand méchant, vilain tout plein, qui prend plaisir à gacher la vie de notre héros. 
On pourrait dire que Rowling n’a rien inventé mais plutôt tout réinventé. Personnellement (et cela n’engage que moi) je pense que la littérature jeunesse n’en sera pas où elle est aujourd’hui sans l’oeuvre de cette auteure anglaise. Les Tara Duncan, Percy Jackson et autres Twilight auraient-ils eu autant de succès ou même auraient-ils simplement étaient publiés si l'apprenti sorcier n'avait pas vu le jour ?

Succès de la littérature jeunesse et même de la littérature tout court, on a souvent entendu dire que la saga Harry Potter avait redonné le goût de la lecture aux plus jeunes. Drôle, émouvant, créatif et remarquablement bien écrit, il faut avouer que le petit sorcier à la cicatrice mérite largement cet éloge.
Maintenant, il ne me reste plus qu’à lire le deuxième tome en anglais et à retrouver le personnage qui fait tout l’intérêt de cette saga selon Marie : j’ai nommé Dobby l’elfe de maison of course !!!

Extraits
‘I can teach you how to bottle fame, brew glory, even stopper death - If you aren’t as big a bunch of dunderheads as I usually have to teach.’

‘I always said he was off his rocker’ said Ron, looking quite impressed at how mad his hero was. 

Note

10/10

8 commentaires :

  1. Je viens de lire ce premier tome (oui, pour la premier fois; je sais je suis en retard ^^') et j'ai adoré !! ♥ xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super !!! Vive Harry Potter !!!
      J'espère que tu aimeras la suite =D

      Supprimer
  2. J'avais en projet de lire Harry Potter en anglais, ta chronqiue m'encourage encore plus à le faire, je suis une quiche en anglais :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans le même cas, mon niveau d'anglais n'est pas exceptionnel non plus mais au final ça ne m'a pas vraiment dérangé. Après si tu as la moindre difficulté tu peux te référer à la version française, c'est ce que moi j'ai fais =D

      Supprimer
  3. "le niveau d’anglais de Dora l’exploratrice" carrément ? ^^
    Harry Potter ♡

    RépondreSupprimer
  4. un jour je le ferais également, je pense que c'est la meilleure façon pour commencer de lire en anglais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi ça a été une super expérience. Donc je pense que je vais rapidement lire les autres tomes en version originale et puis pourquoi pas, après, essayer avec les oeuvres d'autres auteurs !

      Supprimer