MENU

jeudi 11 septembre 2014

Hors Limites

Auteur : Katie McGarry
Titre VO : Pushing the limits
Traduction : Isabel Wolff-Perry
Genre : romance

Edition : Harlequin
Collection : Darkiss
Publication : Juin 2014
Pages : 469 pages

Résumé
Echo. Noah. Chacun a vécu un drame.
Chacun y survit à sa façon. Echo s’efforce de revenir à la vie « normale » ; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au « système » et accumule les provocations.
Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents.
Pourtant, le hasard va les rapprocher.
Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s’aimer.
Des sentiments si purs qu’ils les réconcilieront avec les autres.
Et surtout avec eux-mêmes.

Avis de Marie
Lorsque ma sœur a acheté Hors limites, je me suis jetée sur l’occasion de lire un livre qui a récolté pas mal d’avis positifs. Et… j’ai été déçue, je m’attendais à mieux !
Noah et Echo sont deux adolescents ayant vécu des drames terribles dans leur vie. Noah a perdu ses parents dans un incendie et s’est vu séparer de ses deux jeunes frères. Prêt à tout pour les récupérer, il va devoir faire confiance au « système », une épreuve quasi-insurmontable pour lui. Echo quant à elle ne se souvient pas de ce qui lui est arrivé. Sa seule certitude : sa mère est responsable des lacérations sur ses bras. A-t-elle vraiment cherché à la tuer ?
Afin de surmonter leurs souffrances, ils vont être amenés à travailler ensemble puis vont se rapprocher pour ensuite s’aimer et peut-être, enfin, mettre fin à toutes leurs souffrances.

J’ai trouvé Hors limites difficilement prenant. Même si la plume de l’auteure est toute en fluidité, rendant la lecture très facile, je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire. Celle-ci m’a parue en effet beaucoup trop prévisible. Dès les deux premiers chapitres, nous savons comment le livre va se terminer. En soi, ce point là n’est pas vraiment un problème, à partir du moment où les rebondissements sont là. Mais ce n’était pas le cas.

Echo et Noah sont donc les deux héros de cette romance. Bien qu’étant jeunes, ces deux personnages sont très matures. Ma préférence va à Noah. Avant le décès de ses parents, Noah était l’élève parfait : beau, intelligent et sportif, il était très populaire. Mais un incendie va mettre fin à tout cela. Noah parvient à sauver in extremis ses frères de l’incendie mais suite à ce tragique événement, ils sont tous les trois orphelins. Séparé des deux petits, il va enchaîner les placements dans des familles d’accueil toutes plus minables les unes que les autres. Fort de son expérience, il souhaite terminer au plus vite sa dernière année de lycée pour réunir ce qu’il reste de sa famille. Mais voilà, le système ne semble guère en sa faveur. A lui de faire ses preuves. Et pour cela, il va devoir faire quelque chose qu’il n’a plus fait depuis longtemps : avoir confiance. Protecteur, charmeur, il est en apparence fort mais brisé à l’intérieur.
Echo, quant à elle, m’a davantage agacée. Un an auparavant, elle a vécu elle aussi un drame si douloureux qu’elle en a refoulé tout souvenir. Seuls indices : les lacérations sur ses bras et l’interdiction catégorique de revoir sa mère. Elle souhaite vraiment savoir ce qu’il s’est passé mais personne ne veut lui dire ! Tous sont d’accord sur un point : c’est à elle de se souvenir. Alors lorsque Mme Collins, sa  nouvelle psychologue, lui propose un autre angle d’approche, pourquoi ne pas essayer ? De toute façon, elle est déjà brisée, tant physiquement que mentalement… Mais voilà, les sempiternelles hésitations et interrogations de notre héroïne sont lassantes à la longue. Heureusement que les chapitres alternent entre les points de vue de Noah et d’Echo.
Ensuite, la plupart des personnages secondaires ne servent que de decorum. Seule Mme Collins (psy à la conduite à hauts risques), Isaiah et Beth (frère et sœur adoptif de Noah) valaient le détour, pourtant je trouve que l’auteure ne les a pas assez développés, ce qui est dommage !
Dans l’ensemble, tous ces personnages sont bien sympathiques. C’est plutôt le rythme de l’histoire qui m’a dérangée. Qu’est-ce qu’ils en mettent du temps à se trouver nos deux héros !! Pendant presque toute la première moitié, ils ne cessent de se tourner autour, sans jamais que les choses avancent réellement. Et puis, lorsqu’enfin, ils se décident, c’est pour mieux se séparer… Néanmoins, j’ai nettement préféré la deuxième moitié du livre à la première, l’histoire avançant à un rythme un peu plus soutenu grâce à quelques révélations sur le passé de Noah.

Sans être un mauvais livre, je ne l’ai pas trouvé exceptionnel. Hors limites est avant tout une lecture agréable et divertissante qui s’adresse surtout aux jeunes adultes.

Extraits
« Avoir confiance… Pourquoi pas prouver l’existence de Dieu, pendant qu’elle y était ? Ca m’aurait paru plus facile. Même si Dieu m’avait laissée tomber, lui aussi. »

« - Noah est canon, a poursuivi Lila, seulement tu sais déjà que sortir avec lui ne te mènerait nulle part. Tu es en passe de retrouver un statut. T’afficher avec lui serait un suicide social. Sans compter que tu n’es pas vraiment attirée par lui.
Si peu…
Il m’avait cédé la moitié de son hamburger et, surtout, il m’avait fait rire. Pas d’un rire poli ni d’un rire forcé. Non. Du genre de rire qui amène les gens à se retourner sur vous, qui vous fait avaler de travers. »


Note
3/5

2 commentaires :

  1. Il me plairait assez de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se lit très facilement, mais je n'ai pas trop été conquise. J'espère qu'il te plaira davantage qu'à moi :D

      Supprimer