MENU

jeudi 4 septembre 2014

Les Vampires de Manhattan, Tome 2 - Les Sang-Bleu

Auteur : Melissa de La Cruz
Titre VO : Masquerade
Traduction : Valérie Le Plouhinec
Genre : Fantastique, Young Adult

Edition : Ldp Jeunesse
Collection : Ldp Jeunesse Series 
Parution : Juin 2011
Pages : 341 pages

Prix : 6,90 euros

Résumé
Sublime et glaciale, la rivale de Theodora Van Alen, Mimi Force, prépare un grand événement chez les vampires : le bal des Quatre-Cents. Robes haute couture, "hype attitude", baisers vénéneux dans les palaces, tout serait parfait si, derrière les masques, les vrais dangers ne guettaient pas Theodora et ses amis.

Lecture commune
Qu’on se le dise une bonne fois pour toute, les vampires sont IN !! Oubliez le pauvre plouc de Transylvanie avec son château délabré et son accent à couper au couteau. Non ! Tout bon vampire qui se respecte fait obligatoirement partie de la jet-set et de la haute société. C’est pour cela que la plupart des membres de l’élite de Manhattan sont en fait des vampires ou plutôt des anges déchus, des Sang-bleu, condamnés à rester sur terre pour avoir été fidèles à Lucifer. Cependant, tout n’est pas aussi rose qu’il y parait car dans l’ombre leurs ennemis de toujours, les Sang d’Argent, rôdent et attendent leur heure… Mais seule la jeune Theodora semble se rendre compte de la menace qui pèse sur les siens. Les Anciens font la sourde oreille, Mimi Force ne se préoccupe que de son frère et de sa garde-robe et Bliss Llewellyn est en proie à d’étranges cauchemars, même pour un vampire !
Aidée de son grand-père, Theodora va donc tout tenter pour avertir les Sang-Bleu de la menace mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Dans la plupart des séries, le deuxième tome est souvent moins bon que le premier. Je m’attendais à ce que ce soit le cas ici mais en fait pas du tout !! Ce second volet est tout aussi bien, sinon mieux que le premier. Le cocktail action, fantastique, humour et glamour est très efficace ! Ajoutez à cela une bonne dose de romance est vous obtenez un second tome au rythme soutenu et fluide ainsi qu’une intrigue sans prise de tête. 

Comme dans le premier opus, le thème du vampire est abordé avec beaucoup d’originalité. Dans l’imaginaire de Melissa de La Cruz, vampires et anges déchus sont synonymes et se confondent ici pour donner une mythologie complexe et intéressante bien qu’un peu brouillonne.  
De nombreuses révélations sont faites tout au long du roman. On commence donc à en apprendre davantage sur le passé de ces mystérieux anges déchus et les liens compliqués qui les unissent.
Le côté « Gossip Girl » de l’histoire est beaucoup moins présent. L’auteure semble ici avoir davantage développée le côté fantastique de son intrigue et c’est tant mieux car les descriptions des robes et tenues de nos personnages devenaient vraiment lassantes à la longue.

Concernant les personnages, si Theodora est une héroïne tout ce qu’il y a de plus correcte (jolie, gentille, intelligente et j’en passe), le personnage que je préfère reste Mimi Force. Narcissique et garce de première catégorie, cette dernière ne recule devant aucun moyen pour parvenir à ses fins et met un peu de piment à l’intrigue. 
Par contre c’est totalement l’inverse s’agissant de son frère jumeau, Jack. Si j’avais bien aimé ce personnage dans le premier tome, là il m’a plutôt énervée !! En fait, on a l’impression qu’il n’apporte pas grand chose à l’histoire et ses hésitations le rendent plus agaçant qu’autre chose. 

En conclusion, le deuxième tome des Vampires de Manhattan, Les Sang-Bleu, est une lecture agréable et sans prise de tête. Avec un style d’écriture fluide et simple, l’auteure continue de revisiter le mythe du vampire. Au milieu des tenues branchées, les révélations s’enchaînent et la menace des Sang d’Argent se fait de plus en plus précise. 

Extraits
« Du moment qu’il s’agissait d’empêcher les autres de s’amuser, Mimi était toujours partante. »

« C'était trop bizarre de toujours regarder Oliver en se disant qu'il serait sûrement délicieux. C'était son meilleur ami, pas un casse-croûte. »

Note

4/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire