MENU

jeudi 18 septembre 2014

Tout ce qui brille

Auteur : Anna Godbersen
Titre VO : Bright Young Things
Traduction : Alice Seelow
Genre : Romance, Drame

Edition : Le Livre de Poche
Publication : Novembre 2013
Pages : 379 pages

Prix : 6,90 euros


Résumé
New York, 1929. Chaque soir, théâtres, cabarets et soirées de premières sont promesses de faste et de gloire. C’est du moins l’image que s’en font Letty et Cordelia, deux amies qui ont fui leur Midwest natal pour une vie plus excitante. Letty est prête à tout pour devenir actrice. Cordelia, de son côté, veut retrouver son père, un gangster riche et célèbre. Pour les deux jeunes filles, le rideau s’ouvre sur un monde dangereux où le glamour, le mensonge et l’intrigue sont des armes pour réussir. Mais New York est comme le champagne : lumineuse, dorée et attirante, à condition de ne pas se laisser griser…

Avis
D’Anna Godbersen, j’avais déjà commencé la saga Luxe. Et sans trouver cette série exceptionnelle, j’avais bien aimé. Du coup, je me suis lancée dans Tout ce qui brille sans trop d’hésitations.
Tout ce qui brille nous fait suivre le destin de trois jeunes filles : Cordelia, Letty et Astrid. Cordelia et Letty sont deux adolescentes issues de la province et qui n’aspirent qu’à une chose : s’évader de leur campagne pour aller à New-York, ville de tous leurs rêves de grandeur. Cordelia souhaite retrouver son père, un bootlegger célèbre pour tremper dans le trafic d’alcool. Letty rêve de paillettes et de strass. Avec sa voix, elle est persuadée que le monde de la scène n’attend qu’elle. Astrid, quant à elle, est une héritière qui souhaite ardemment trouver un foyer où elle se sentira enfin chez elle et aimée. Toutes espèrent voir leurs rêves se réaliser dans la célèbre ville. Mais voilà, derrière les fêtes et le faste, la réalité est cruelle. Les jeunes filles en fleurs encore pleines de naïveté n’ont guère leur place dans une ville réunissant aussi bien les grands noms mondains que les pires crapules. Ne l’oublions pas, New-York est également la ville des gangs et mafias en tous genres. Et c’est ce que vont découvrir nos jeunes héroïnes à leurs dépens…

Dès les premières pages, le ton est donné : l’une d’elle sera célèbre, l’autre se mariera et la dernière mourra. Ça donne envie de savoir la suite ! Quelle sera la jeune fille au destin tragique ? Comme il s’agit d’un premier tome, bien entendu, cela ne sera pas révélé même si quelques indices pourraient nous le faire deviner. Mais l’auteure peut très bien retourner la situation. Donc, il est inutile de s’avancer davantage sur ce point.
Pendant ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Rebelles. Les comparaisons entre les deux sont tentantes. Le cadre pour commencer : New-York et plus précisément Manhattan. Seules les époques diffèrent. D’ailleurs, j’ai bien apprécié l’ambiance des années Charleston retranscrite par Anna Godbersen. Cela m’a fait pensé à Gatsby le magnifique, du coup j’ai décidé de le lire avec la bande originale du film en fond, histoire de me mettre un peu plus dans l’ambiance.
Ensuite, les héroïnes des deux séries ont de nombreux points communs : un physique avantageux, chacune dans un style différent (la grande blonde, la petite brune), la volonté de s’affranchir des conventions sociales (Elizabeth et Cordelia ont vraiment des caractères très similaires !) et une fâcheuse tendance à tomber amoureuse (de beaux garçons bien entendu, les moches n’ont pas leur place ici) beaucoup trop facilement. Belles robes et bals luxueux sont également de la partie. Bref, on retrouve donc dans Tout ce qui brille, le côté caricatural des personnages de Rebelles sans que cela soit dérangeant. Parce que ce qui pourrait apparaître comme un défaut, n’en est pas vraiment un.

Avec tous ces éléments qui ont fait le succès de Rebelles, Tout ce qui brille ne peut être que bien me direz-vous. Et pourtant, je ressors de cette lecture un peu mitigée. Parce que justement, si la première série comportait de nombreux défauts, je m’attendais à ce qu’une partie d’entre eux soit corrigée ici. Je veux surtout parler du style, que je n’ai pas trouvé exceptionnel (mais peut-être cela vient-il de la traduction, ce dont je doute). Nombre de descriptions sont inutiles, donnant l’impression d’un récit interminable et par moment très ennuyeux. Paradoxalement, certains passages sont vite expédiés. Pour exemple, à peine débarquée de sa province, Cordelia retrouve son père qu’elle n’a jamais connu et celui-ci l’accueille tout de suite à bras ouverts, sans poser aucune question (bizarre non ? Et bien en fait non, il était vraiment sincère !). Tant mieux pour elle, ça évitera de dormir dans une chambre d’hôtel miteuse. Sauf que c’est traité beaucoup trop rapidement (on va laisser de côté la crédibilité parce que sinon on ne s’en sortira jamais). Par conséquent, les relations entre les personnages restent assez superficielles, ce que je regrette car certains personnages secondaires méritaient vraiment qu’on s’attarde davantage dessus. Mêmes les principaux protagonistes apparaissent eux aussi superficiels et fades ! A cela s’ajoute une intrigue des plus classiques aux rebondissements tout aussi prévisibles. Malgré ces quelques défauts, la qualité d’écriture est tout de même meilleure que celle de Luxe.

Même si Tout ce qui brille comporte quelques défauts qui ont pu m’agacée par moment, ce roman reste une lecture agréable. Comme pour Rebelles, je vais persister car l’histoire est prenante et les personnages attachants. Qui sait ? Peut-être que j’aurais une bonne surprise comme pour la précédente série !

Extrait
« Le temps a effacé le souvenir de toutes ces jeunes filles, pourtant je garde gravé dans mon esprit celui de trois d’entre elles, que j’ai connues au cours de ce dernier été incandescent.
Elles marchaient toutes les trois vers leur destin secret et, avant le début de la décennie suivante, chacune allait s’évader à sa façon – l’une dans la célébrité, l’autre dans le mariage, la dernière dans la mort. »

Note
3/5

4 commentaires :

  1. Il a l'air pas mal à découvrir mais j'avoue que Rebelles restent ma saga prioritaire de cette auteure :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant j'ai préféré Rebelles mais bon, il faut voir avec la suite de Tout ce qui brille. Peut-être que cette série se révèlera mieux au final. A suivre !

      Supprimer
  2. Je pensais en voyant le titre que ce serait une critique de film mais je suis agréablement surprise du contraire. Je vais noter ce livre dans ma PAL car je pense qu'il me dépayserait : New York en 1929

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est vrai qu'il existe un film du même nom !
      Oui ce livre est plutôt sympathique, le cadre change agréablement de mes lectures habituelles aussi. J'espère qu'il te plaira ^^

      Supprimer