MENU

mercredi 1 octobre 2014

Lire au Lit

Auteur : Sue Gee
Titre VO : Reading in Bed
Traduction : Fabienne Duvigneau
Genre : roman

Edition : Charleston
Publication : Octobre 2014
Pages : 335 pages

Prix : 22,50 euros

Résumé
Amies depuis l’université, avec des vies actives à présent derrière elles, Dido et Georgia s’imaginaient profiter de leur retraite en remplissant leurs journées de lectures, de promenades, de longues conversations et de détente. Hélas, la vie est rarement telle qu’on la souhaite, et toutes deux affrontent des drames inattendus. Dido, pour la première fois, doute de son mari ; Georgia, récemment veuve, a la certitude que le sien lui reviendra. S’ajoutent à cela une vielle cousine excentrique qui perd les pédales, des enfants malheureux en amour, et une santé qu’on croyait parfaite brutalement menacée. 

Les deux femmes devraient tout naturellement se tourner l’une vers l’autre, mais même une amitié aussi ancienne n’échappe pas à pareille tempête. On ferme les écoutilles, le silence s’installe. Il leur faudra mobiliser toute leur loyauté et leur humour pour retrouver la confiance qui les liait autrefois.

Avis de Marie
Encore une fois, les éditions Charleston nous montrent la diversité et la qualité de leur catalogue. Et Lire au lit de Sue Gee ne fait pas exception !
Lire au lit est un roman sur l’amitié. Et pas n’importe laquelle : Dido et Georgia se connaissent depuis très longtemps (elles se sont connues à l’université). Aujourd’hui, proches de la retraite, leur amitié est toujours aussi forte. Mais les drames qui vont les frapper tour à tour vont mettre à mal cette amitié. Georgia a perdu son mari un an auparavant et peine à s’en remettre. Dido de son côté souffre de malaises récurrents et commence à s’inquiéter de sa santé. A cela s’ajoute des suspicions quant à la fidélité de son époux. Que faire ? Vers qui se tourner ? Sans compter que leurs enfants, à l’une comme à l’autre, ne semblent pas trouver leur bonheur. Comment y remédier ? Heureusement que leur passion commune, la lecture, va leur permettre de surmonter toutes ces épreuves ! 

Dans l’ensemble, le récit est calme, je dirais presque plat au niveau du rythme. On a l’impression qu’il ne se passe quasiment rien. Au début, il m’a même paru un peu ennuyeux et je ne pensais pas être prise par la lecture, car ce n’est vraiment pas mon genre habituel de roman. Et pourtant, j’ai été surprise au moment de le reposer d’avoir lu plus de la moitié d’une traite et sans jamais me lasser ! En fait, grâce à sa très belle plume, Sue Gee nous fait avancer sans à coup dans l’histoire, avec beaucoup de fluidité. Chaque événement, les bons comme les plus graves, sont amenés tout en douceur. Et nos deux amies sont particulièrement attachantes.
En partant de ces deux personnages, l’auteur nous fait découvrir les différents aspects de leur vie : leur maison, leur passion, leur couple mais aussi (et surtout) leurs enfants. Car si Dido et Georgia ont réussi à trouver le bonheur, il n’en va pas de même pour Nick (le fils de Dido) et Chloé (la fille de Georgia). Alors nous suivons l’évolution de ces deux dames aux portes de la retraite et qui vont prendre conscience progressivement que oui, elles ont vieilli, qu’elles ne sont plus toutes jeunes et qu’il est temps pour elles de trouver un nouvel équilibre. Mais comment y parvenir quand leurs enfants leur causent tant de soucis ? Chloé est une trentenaire épanouie dans son travail mais qui enchaîne les déceptions amoureuses et déçoit quelque peu sa mère. Non, elle n’est pas et ne sera jamais une intellectuelle, les livres appartenaient au monde de ses parents, pas au sien. Nick, en revanche, appartient à ce monde mais voilà, son couple bat de l’aile et il est particulièrement malheureux. Peut-être parviendront-ils à trouver enfin une porte vers le bonheur ? Georgia et Dido devront quant à elles comprendre que malgré tout l’amour qu’elles portent à leurs enfants, elles ne peuvent pas toujours régler tous les problèmes. Surtout lorsque la santé entre en jeu. Et là, seul le soutien de leur famille et leur indéfectible amitié pourront les aider à remonter la pente !

Sans aucun voyeurisme, la vie privée de nos personnages est ici étalée pour nous montrer les différentes facettes de leur vie, aussi bien dans le bonheur que dans la tristesse. Lire au lit est un livre empreint de nostalgie et aussi une belle réflexion sur la vieillesse. Sue Gee nous livre ici avec beaucoup de finesse et de justesse une belle histoire dont les livres en sont le cœur ! Comment passer à côté d’un livre mettant à l’honneur ce qui fait tant notre bonheur : les livres ?  

Extraits
« En approchant de sa rue, parsemée des premières feuilles d’automne (et comme toujours de détritus, même dans ce quartier), Dido se dit que nous devrions tous noter et chérir chaque instant vécu sur terre sans encombre, chaque moment ordinaire, intéressant. Heureux, même. Il est réconfortant de penser que ce compte, ainsi tenu, vous donnera la force de supporter tout ce que la vie se prépare tranquillement à vous balancer sur la tête, déstabilisant votre bateau pour toujours. »

« - Merci d’avoir appelé l’Aide sociale. Nous vous informons qu’afin d’améliorer la qualité de nos services, cet appel peut être enregistré. Si vous souhaitez joindre un conseiller de l’équipe Délinquance juvénile, appuyer sur la touche 1…
Si vous voulez vous flinguer, nous vous prions de ne pas quitter. 
La modernité. A quoi bon ? »

Note
3/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire