MENU

dimanche 25 janvier 2015

Dans la Peau de Marie Stuart

Auteur : Marie Laurent
Genre : Fantastique, Nouvelle

Éditions : Artalys
Publication : 16 décembre 2013
Pages : 54 pages

Prix : Gratuit

Résumé
Jeune Anglaise frivole, Susan ne s’intéresse guère à l’histoire de son pays, contrairement à son fiancé James. Mais le décès d’un oncle la propulse dans un cottage des bords du Loch Leven, où Marie Stuart avait été emprisonnée en 1567. Elle se découvre de surprenantes affinités avec la reine déchue, tandis que flotte sur elle l’ombre de la mystérieuse et antipathique Moïra Mac Grégor, ancienne gouvernante de son oncle. Et son voyage en Écosse se transforme en un saut temporel totalement inattendu.

Avis de Marie
Susan est une jeune femme superficielle et frivole qui hérite un beau jour du cottage de son oncle aux bords du Loch Leven en Écosse. Citadine de base, elle n’est pas ravie de devoir se rendre en pleine campagne avec son compagnon James. Elle fera ainsi la connaissance de l’étrange et antipathique Moïra Mac Grégor, l’ancienne gouvernante de son oncle. Mais ce séjour de formalité va prendre une tournure surnaturelle pour la jeune Londonienne.
J’ai déjà eu l’occasion de découvrir l’écriture de Marie Laurent avec Deux nuances de brocoli et j’étais curieuse de découvrir l’auteur dans un autre registre. Comme vous avez pu vous en rendre compte à de multiples occasions, je n’affectionne pas particulièrement les nouvelles, les trouvant en général beaucoup trop courtes et ne permettant pas vraiment de rentrer dans l’ambiance. Mais ici, ça n’a pas du tout été le cas puisque dès les premières pages, l’auteur réussit à nous plonger dans une ambiance assez lourde malgré le caractère frivole de son héroïne. Compte tenu de la brièveté de l’ouvrage, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, en particulier à James, son compagnon. Susan ne cesse de s’interroger sur ses sentiments et je me suis même demandée à quel moment elle allait finir par le quitter, en vain. Cependant, Moïra Mac Grégor attire l’attention dès sa première apparition. En quelques lignes, Marie Laurent nous présente un personnage complexe qui aurait mérité plus d’approfondissement. Mais bon, on ne peut pas tout avoir !
Et puis je ne vais pas me plaindre car je me suis laissée emporter très facilement par le récit. J’ai bien aimé l’ambiance qui devient de plus en plus pesante au fur et à mesure du récit et voir comment celle-ci fait évoluer le personnage de Susan. Cette dernière se découvre en effet de nombreux points communs et affinités avec l’ancienne reine dont une ressemblance physique plutôt frappante. Les évènements prennent une tournure encore plus dérangeantes lorsqu’elle se réveille dans la peau de Marie Stuart elle-même après un malaise ! Que s’est-il réellement passé ? Est-ce un rêve, une hallucination ou bien a-t-elle voyagé dans le temps ? Et que vient faire Moïra Mac Grégor dans cette histoire ? La réponse à toutes ces questions changera à jamais notre héroïne.

Grâce à un style fluide et dynamique, Marie Laurent parvient à nous faire voyager à travers le temps en seulement une cinquantaine de pages avec Dans la peau de Marie Stuart. J’ai ainsi pris plaisir à découvrir l’auteur dans un autre registre que celui de la parodie. Merci aux éditions Artalys !

Extrait
« C’était son intelligence qui avait dû séduire Susan. Elle-même n’en manquait pas, sous des dehors frivoles et superficiels. Un jour, sa vraie nature se révélerait et étonnerait tout le monde, Mrs Guthrie en était persuadée. »


Note
3/5

3 commentaires :

  1. Il a l'air pas mal mais sans plus pour moi :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre à l'air super, mais le fait que ce soit une nouvelle me refroidi, parce que du coup comme tu le souligne d’ailleurs dans ta chronqiue, il y a des choses qui ne sont pas assez développées, et j'ai peur de ne pas sortir satisfaite de ma lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours ça le problème avec les nouvelles et celle-ci ne fait pas exception à la règle même si elle est moins frustrante que d'autres nouvelles que j'ai pu lire.
      Si jamais tu te lances, j'espère qu'elle te plaira :D

      Supprimer