MENU

samedi 21 février 2015

Sinder, Tome 1 - Expérimentation

Auteur : Jane Devreaux
Genres : Romance, New Adult

Edition : Books on Demand
Parution : Janvier 2015

Prix : 3,88 euros

Résumé
Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer. 
Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River. 
Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson. 
Jamais Sandre ne reconnaitra qu’il lui plait. Jamais Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullition. Mais une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies.  

Avis de Manon
Sinder est un livre très étonnant et qui ne m’a pas laissée indifférente. J’ai été intriguée dès la première page. Je remercie donc Jane Devreaux de m’avoir permis de découvrir son univers. 

Josh et Sandre n’ont pas grand chose en commun. Certes ils fréquentent le même lycée et vivent dans le même quartier mais ça s’arrête là. Sandre est plutôt du genre rebelle. Personne n’ose s’approcher d’elle et au lycée les rumeurs les plus folles courent à son sujet. Pourtant elle ne peut s’empêcher d’observer le beau Josh. Celui-ci est un sportif populaire qui semble avoir tout pour lui. Son seul « problème » c’est sa petite amie Marcy qu’il aime comme un fou mais qui prône la chasteté. Donc inutile de dire que comme tout bon adolescent qui se respecte, les hormones de ce pauvre Josh sont en feu ! 
Réunis dans le cadre d’un exposé et suite à une réflexion bien sentie de Sandre, Josh va lui faire une proposition étonnante et qui va les entraîner beaucoup plus loin que ce qu’ils avaient imaginé au départ. 

Je trouve que le titre de ce premier tome, Expérimentation, colle très bien à l’histoire. L’auteur n’aurait pas pu faire mieux ! En effet, la découverte de la sexualité, de son corps et les premières fois tiennent ici une place importante. En plus, l’histoire est assez originale car, pour une fois, les rôles sont inversés : on ne retrouve pas ici la fille nunuche ou le garçon bad-boy mais qui cache une grande sensibilité à ses heures perdues. Là c’est Sandre la vraie rebelle alors que Josh ressemble au gentil gendre BC-BG et propre sur lui (même si en fait c’est un adolescent obsédé par la chose !). 

J’ai trouvé quelques passages légèrement dérangeants mais souvent traités avec humour, surtout ceux concernant Sandre qui aime bien choquer (son petit cours d’éducation sexuelle avec schémas à l’appui est pas mal dans le genre même si je trouve qu’il n’apporte pas grand-chose à l’histoire). Au début je me suis même demandé dans quoi je mettais les pieds mais au fil des pages je me suis laissée entraîner par l’histoire de Josh et Sandre. Cette dernière est vulgaire et ne mâche pas ses mots. Personne ne trouve grâce à ses yeux. Mais progressivement on apprend à la connaître et même si je ne l’ai pas trouvée plus attachante à la fin, je l’ai mieux comprise et son personnage m’a vraiment intéressée. Par contre, pour Josh, c’est l’inverse qui s’est produit ! Si au début du livre je le trouvais assez sympa, plus j’avançais dans ma lecture et plus son indécision et son hypocrisie m’énervaient. En tout cas, leurs réactions à tous les deux m’ont semblé assez réalistes.

Ce premier tome est presque exclusivement centré sur la relation de Sandre et de Josh. Les personnages secondaires et la famille de l’adolescente vont se révéler très importants mais ils n’interviennent qu’au milieu et à la fin du livre, ce qui laisse présager une suite beaucoup plus complexe.

Le style de l’auteur est très fluide et entraînant. On passe facilement d’une phrase à l’autre malgré quelques répétitions comme « qu’est-ce qu’il est beau ce con » pour ne citer qu’elle. Par contre, il y a de nombreuses fautes d’orthographe et si au début elles ne sont pas gênantes, leur répétition gâche un peu la lecture. 

Avec ses héros inhabituels et son ton percutant et drôle mais aussi dérangeant et émouvant, Sinder est un roman original qui se démarque des autres livres catégorisés « New Adult ».

Extrait
« J’entends d’ici ma mère : « ma chérie, un homme, ça se tient par les couilles, si tu ne gères pas au lit, il s’enfuira en courant. » Bordel, comment a-t-elle pu me dire des trucs pareils à seulement 14 ans ? Elle est sexologue, mais quand même. »

Note
3,5/5

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire