MENU

mardi 14 février 2017

Le Premier


Auteur : Nadia Coste
Genres : Fantastique, Horreur

Éditions : Scrineo
Publication : Avril 2015
Pages : 352

Prix : 16,90€

Résumé
Le Premier
À l’origine, il était humain….
Vaïn n’est pas mort. Pourtant, son frère l’a tué. Est-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ?
Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn ne tarde pas à imaginer que la Nature l’a sauvé de la mort et rendu différent pour éliminer son frère et sa descendance maudite…
La quête d’un immortel depuis le néolithique jusqu’au début de Rome.

Avis de Marie
Vous n’êtes pas sans savoir que j’ai un attrait tout particulier pour les éditions Scrineo dont les titres ne cessent de me surprendre autant par leur originalité que par leur qualité. Le Premier de Nadia Coste est un roman qui a su me surprendre. Déroutant et dérangeant, il nous emmène sur les traces du premier vampire.
Si je vous dis Edward ? Stéphane ? Jack ? Eh bien oubliez. Oubliez Twilight, Vampire’s Diaries ou encore Les Vampires de Manhattan. Nadia Coste décide de redonner ses lettres de noirceur au vampire et ce, avec beaucoup d’originalité. Et quoi de mieux pour nous faire redécouvrir le mythe du vampire que de nous mener à ses origines ?

Avant même que les grandes civilisations voient le jour, l’univers recelait déjà d’étranges mystères. Vaïn, tout juste adolescent, voit sa vie bouleversée le jour où son frère l’a tué. Oui, je sais, cela paraît un peu paradoxal mais en même temps, les vampires ne commencent à vivre que lorsque les hommes meurent. C’est exactement ce qui arrive à Vaïn. Nous en arrivons donc à la question suivante : pourquoi ? Pourquoi Vaïn a-t-il été tué par son frère ? Était-ce un accident ou un acte malveillant destiné à éliminer l’élément faible de la meute ? Vous avez saisi ? Entre les deux frères, l’entente était impossible, le Destin, la Nature en ont voulu autrement.
Il est des légendes à ne pas ignorer. Toutes contiennent une part de vérité et si la frontière entre le mythe et le réel s’avère parfois floue, certaines choses sont incontestables. Afin d’épouser la belle Milana, Urr doit prouver aux yeux de sa tribu qu’il est un homme. Doté d’un physique avantageux, bien développé et athlétique, l’épreuve de chasse ne représente qu’une formalité pour le jeune homme. Fort de ses talents de chasseurs, il ne fait aucun doute qu’Urr saura ramener une prise digne de lui, au moins un auroch. Pour son frère Vaïn, frêle, maigrichon et palot, être confronté à la réussite de son frère est en revanche une épreuve qu’il ne saurait supporter. D’autant plus lorsque l’enjeu n’est nulle autre que la femme qu’il désire. Les deux frères, opposés en tout, se retrouvent alors dans une rivalité amoureuse. Du moins… Encore faudrait-il que Vaïn existe seulement aux yeux de son frère. Cette rivalité n’existe que dans l’esprit de Vaïn tant celui-ci est insignifiant pour Urr. Là, vous vous dites : « oh le méchant, vilain Urr qui n’aime pas son petit frère et qui va le dégommer ! ». Et je vous arrête tout de suite. Car s’il y a un aspect de ce roman que j’ai énormément apprécié, c’est bien la noirceur de ses personnages, qui ne suscitent aucune admiration, aucun amour, tant ils sont engoncés dans leur haine et leurs erreurs. Urr part à la chasse mais Vaïn avait bien l’espoir de ne jamais le voir revenir. Et là, ça fume dans votre cerveau et vous vous dites : « donc c’est de la légitime défense ! ». Bah non… Vaïn va commettre l’erreur de suivre les traces de son frère parti à la chasse et de tomber sur lui alors que de nouveaux instincts s’éveillent chez son aîné. Pour Urr, il n’y a pas de place pour les faibles. Vaïn est faible. Il doit être éliminé. Alors lorsque Vaïn finit par rejoindre son frère pour régler ses comptes, ce n’est pas le hasard qui lui tranche la gorge, ce n’est pas le hasard s’il finit par tomber dans les rapides… Urr n’y est pas pour rien. « À l’insu de son plein gré » ? En tout cas, Vaïn n’y survivra pas. Pourtant, il va finir malgré tout par se relever. Pourquoi la Nature lui a-t-elle permis de « vivre » ainsi ? Seul, l’âme aussi glacée que son corps, le jeune homme est déterminé à prendre sa revanche. Avide de sang et de vengeance, il va donc se lancer à la poursuite de la terrible créature qu’est devenue son frère. Justicier ? Du moins, c’est ainsi qu’il se considère, car si la Nature lui a permis de revenir, c’est uniquement pour rétablir l’équilibre.

Nous voici donc lancés à travers les âges, du néolithique jusqu’à la naissance de l’Empire romain aux côtés de Vaïn. Réussira-t-il à mener à bien la mission que la Nature lui a confiée ? On ne peut pas dire que Vaïn soit le genre de personnage qui s’apprécie. Bien au contraire ! Chacun des personnages se caractérise par l’antipathie qu’il suscite envers le lecteur et aucun ne se démarque réellement par ses qualités, excepté un seul d’entre eux (mais chuuuut… je n’en dirai pas plus sur celui-là). Vaïn le premier vampire, le premier de tous, qui doit par conséquent trouver seul son chemin et comprendre ce qu’il est devenu. L’ambiance est à l’image de la couverture : sombre, empreinte de mystères et violente. En effet, la violence est ici présente à tous les niveaux : violence psychologique mais aussi et surtout physique, donnant lieu à des passages particulièrement gores (âmes sensibles s’abstenir !). Personnellement, j’aime beaucoup ce genre de roman à l’ambiance lourde et pleine de noirceur. Nadia Coste revisite la lutte éternelle entre lycanthropes et vampires en remontant aux origines du mythe, symbolisée par la guerre fratricide entre Vaïn et Urr.

Le Premier de Nadia Coste est un gros coup de cœur, tant ce roman a su susciter en moi des émotions contradictoires. Gore, déroutant et dérangeant, il m’a mis à plusieurs reprises mal à l’aise tout en m’intriguant assez pour ne pas parvenir à le reposer avant de l’avoir terminé ! Avis aux amateurs !


2 commentaires :

  1. La couverture est affreuse xD Mais le style est un genre que j'apprécie donc j'avoue que tu as su éveillé ma curiosité :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aha justement la couverture est la première chose qui m'a intriguée ! xD Je la trouve géniale et tellement représentative du roman. En plus, le roman est trop bien et je ne peux que t'encourager à te lancer dans cette lecture :)

      Supprimer