MENU

mardi 25 juillet 2017

The Ghost in the Shell, Perfect Edition, Tome 1

Auteur : Masamune Shirow
Genre : seinen, science-fiction

Éditions : Glénat
Publication : Mars 2017
Page : 352

Prix : 14,95€

Résumé
L’édition originale !

Après Akira et Gunnm, découvrez l’une des œuvres fondatrices du manga en France dans sa forme la plus complète. La trilogie de Masamune Shirow, Ghost in the Shell, Ghost in the Shell 2: Man-Machine Interface et Ghost in the Shell 1.5: Human Error Processor, popularisée par le film d’animation de Mamoru Oshii, a toujours été disponible en France dans un format cartonné, sens de lecture inversé, basé sur l’édition américaine.

Le monde redécouvre aujourd’hui le major Kusanagi sous les traits de Scarlett Johansson, et il nous était indispensable de proposer l’œuvre d’origine, dans une édition revue par l’auteur : sens de lecture japonais, onomatopées sous-titrées, écritures de l’auteur respectées… À lire absolument avant de passer au cinéma !


Avis de Marie
Manga très célèbre et bien connu grâce au célébrissime anime de Mamoru Oshii – si vous ne connaissez pas, pour en savoir plus, vous pouvez aller faire un tour sur Mamoru Oshii, Rêves, Nostalgie et Révolution, une très belle biographie de Julien Sévéon – Ghost in the Shell a fait l’objet d’une adaptation récemment avec Scarlett Johansson dans le rôle principal.

Glénat nous offre ici une réédition dans un format intermédiaire fort agréable, permettant ainsi à beaucoup de monde de découvrir ou de redécouvrir ce manga.
Prenant place dans un univers futuriste, le manga nous emmène sur les traces d’une équipe assez atypique dont le chef est une jeune femme, le major Kusanagi. Cette section anticriminelle, traquant plus particulièrement les cybercriminels, va se lancer à la poursuite d’un cybercriminel redoutable. Ère de la suprématie informatique, c’est par les ordinateurs que le pouvoir peut être pris. Au major Kusanagi et son équipe d’empêcher cet ennemi de sévir !
Pour être honnête, je n’ai absolument pas adhéré à l’histoire et au visuel. Trop vieux ? Peut-être. J’ai trouvé le tout extrêmement brouillon et incohérent dans ses enchaînements. À plus d’une reprise, j’étais complètement larguée, ce qui m’a valu de décrocher à chaque fois, chacune des reprises étant de plus en plus dure. À cet aspect brouillon s’ajoutait également un ensevelissement du lecteur sous des termes techniques avec des explications bien trop complexes et difficilement abordables.


Au final, j’étais loin de m’attendre à une telle déception de la part d’un manga aussi reconnu mondialement. Pour ne pas rester sur cette note décevante, je pense me tourner davantage vers l’anime de Mamoru Oshii, certes en complet décalage avec le ton du manga mais qui s’annonce bien plus cohérent et sombre. Néanmoins, je pense que les fans du manga s’y retrouveront parfaitement avec cette réédition, en dépit de ses deux planches censurées.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire