MENU

vendredi 4 août 2017

Les lendemains avaient un goût de miel

Auteur : Marlène Schiappa
Genre : romance

Éditions : Charleston
Publication : Juin 2017
Pages : 192

Prix : 18€ (papier) – 10,99€ (ebook)


Résumé

Le nouveau roman de l'auteur du blog Maman travaille

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux sœurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d'œuvres d'art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…
Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918… Les confidences posthumes de l'aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.

Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ? Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?

UN HYMNE BOULEVERSANT AUX FEMMES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI



Avis de Marie

Qu’est-ce que ça fait du bien ! En refermant Les lendemains avaient un goût de miel, impossible de ne pas avoir le sourire.

Dans le train la ramenant de Milan, Justine est perplexe. Venue pour y régler la succession de son arrière-grand-mère Jolie Rose, elle s’attendait à repartir, comme le reste de sa famille, avec une jolie part d’héritage tel un (morceau de) palais ou des œuvres d’art inestimables. Or, voilà qu’elle est la seule à repartir avec une modeste boîte en carton remplie de simples babioles. Son arrière-grand-mère ne l’aimait-elle pas assez pour lui confier une plus belle part d’héritage ? Justine ne comprend pas. Certes, elle ne la voyait pas souvent, mais pas plus que ne l’ont vu ses sœurs ou même ses cousins qui eux, ont pourtant bien hérité ! Alors elle s’interroge et elle n’est pas seule. Le jeune homme à côté d’elle s’interroge lui aussi. Euh… Pardon ? Mais d’où il sort celui-là ? Pourquoi il est aussi curieux ? Et puis, de quoi il se mêle ?
Il faut bien s’occuper comme on peut alors Justine décide de ne pas attendre d’être à la maison pour jeter un œil à la boîte. Et là, quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle tombe sur un carnet que Jolie Rose lui a adressé. La jeune femme va alors plonger dans la jeunesse de cette dame et découvrir des pans d’un passé dont elle ignorait tout jusqu’alors. Finalement, elle se découvrira beaucoup plus proche que ce qu’elle pensait de son arrière-grand-mère tandis que le passé viendra expliquer bien des choses présentes.

Que dire de ce roman si ce n’est qu’il m’a énormément touché ? Pour Les lendemains avaient un goût de miel, Marlène Schiappa puise aussi bien dans son imaginaire que dans l’histoire de sa propre famille. Brouillant les pistes entre le réel et la fiction, l’auteur mélange les deux éléments pour nous livrer une histoire familiale touchante.
Justine, notre héroïne, trouve ses origines aussi bien en France qu’en Italie. Mais dans ses gênes, c’est l’huile d’olive qui l’a emporté. Avec beaucoup d’humour, elle nous livre ainsi son regard sur sa vie mais également sur sa famille.
Le récit alterne entre le présent et le passé, entre Justine et Jolie Rose. Mais plus que le simple récit de deux vies, nous découvrons les liens qui unissent ces deux femmes de deux époques différentes. L’auteur nous montre l’importance ainsi que la force des liens familiaux et comment ils perdurent à travers les générations.

Pour la première fois dans un roman, j’ai pu énormément m’identifier à l’héroïne. D’une famille sicilienne ayant bougé d’un continent à l’autre au cours des derniers siècles, je ne peux que comprendre l’importance des liens familiaux décrits ainsi que la transmission des valeurs et des traditions de générations en générations. Le lien entre le passé et le présent est omniprésent ici car c’est lui qui nous permet de comprendre ce que l’on est aujourd’hui. En lisant les lettres que son arrière-grand-mère lui a adressé, Justine va renouer avec un passé que ceux de sa génération ont oublié, délaissant leur vrai héritage.

Et comment rester insensible à l’histoire de Jolie Rose, dont la vie a été marquée par de terribles évènements ? Comment résister à l’humour de Justine ? Et comment ne pas être intrigué par Lorenzo, cet inconnu qui se montre bien trop curieux sur le contenu des lettres ?


Le véritable héritage d’une famille ne tient ni à ses tableaux ni à ses terres. Il est autre et c’est en connaissant le passé de Jolie Rose que Justine va le comprendre. Les lendemains avaient un goût de miel est un roman certes tout petit mais très fort sur l’importance des liens familiaux au charme duquel il est impossible de résister. Drôle et frais, il apporte une bonne touche de peps et se dévore d’une seule traite !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire