MENU

mardi 8 août 2017

Up in The Air, Tome 1 - In Flight



Auteur : R. K. Lilley
Genres : Romance, Erotique

Edition : Hugo Roman
Parution : Septembre 2016

Prix : 17 €

Quatrième de couverture
Lorsque Bianca, la jolie hôtesse de l'air de vingt-trois ans, croise le regard du milliardaire James Cavendish, elle perd son sang-froid. L'imperturbable Bianca ne parvient pas à détourner son regard des yeux bleu turquoise dominateurs de son passager. Elle est magnétiquement attirée par lui comme jamais jusque-là James le sent et va lui faire accepter qu'elle vienne le retrouver chez lui après leur atterrissage. Le désir de Bianca pour cet homme est si fort qu'elle va accepter de se laisser dominer par cet homme, et elle va découvrir une part d'elle-même. Mais quel traumatisme la conduit à dépasser ses limites ? Et Stephan, l'ami homosexuel de Bianca, saura-t-il la protéger ?

Avis de Manon
J’étais dans un avion quand je commençais le premier tome de Up in The Air, justement à cause de son histoire : le personnage principal étant une hôtesse de l’air, je trouvais que le thème était plutôt bien choisi pour tuer le temps pendant un vol de 4h.
Que dire donc de ce premier tome ?! Déjà que si la romance érotique et les histoires fleur bleue plus ou moins crédibles à la Cinquante nuances de Grey ne sont pas votre tasse de thé alors passez votre chemin !! Personnellement, j’ai considéré ce livre comme une lecture au second degré.
Bianca est le cliché de l’hôtesse de l’air par excellence : jeune, jolie, gentille et serviable, elle est au petit soin pour les passagers de première classe… Parce qu’évidemment, la demoiselle n’est pas hôtesse sur une compagnie low cost. Heureusement pour elle car, sans cela, elle n’aurait pas pu rencontrer le très séduisant, riche, arrogant, dominateur… James Cavendish. Et ce dernier est clair dès le départ : Bianca, il la veut !!!!! Apparemment, le monsieur semble être sincèrement intéressé par la jeune femme. Ce que cette dernière ne comprend pas forcément, s’imaginant qu’elle n’est qu’une conquête parmi d’autres. Mais bien entendu, elle ne peut s’empêcher de développer des sentiments pour son beau passager. Ajoutez à cela une bonne dose de passé douloureux et tourmenté, des obstacles divers et variés à la relation de nos deux tourtereaux et vous avez l’intrigue de In Flight.

Pour moi, le problème de ce livre, ce sont ses clichés (comme celui du meilleur ami homosexuel ou du milliardaire dominateur). Il y en a à la pelle. A croire que l’auteur était payée chaque fois qu’elle en glissait un dans son intrigue ! Et c’est ce qui est dommage !! Car l’écriture de R. K. Lilley est correcte et le rythme entrainant et sans temps mort. Elle réussit même à insuffler du charisme à des personnages dont la personnalité a été vue et revue un nombre incalculable de fois.
L’histoire en elle-même est donc sans surprise et reprend un schéma qui a fait ses preuves et conquis des millions de lectrices depuis Cinquante Nuances de Grey : de la romance, du sexe agrémenté d’un peu de BDSM, le tout entre une jolie jeune fille issue d’un milieu simple et un mystérieux milliardaire. Bref l’histoire modernisée de Cendrillon avec un langage parfois cru et des scènes de sexe très explicites.
Après, je pense que ce premier tome servait vraiment d’introduction. De nombreux éléments du passé de Bianca et James sont effleurés et méritent d’être approfondis par la suite. Je pense notamment au passé de l’hôtesse qui, dans le genre, est vraiment gratiné !! Du coup, notre Cendrillon des temps modernes se la joue aussi Oliver Twist à ses heures perdues !!

Pour moi, le seul personnage qui arrive à tirer son épingle du jeu c’est Stephan, le meilleur ami de Bianca. Drôle et intéressant, j’aurais préféré, par moments, suivre son histoire, plutôt que celle de la jeune femme.

En définitive, malgré un rythme entrainant et une plume agréable à lire, je n’ai pas été conquise par In Flight. La faute à une histoire vue et revue et des personnages qui enchaînent les clichés. Je pense malgré tout lire la suite pour avoir le fin mot de l’histoire concernant les passés de Bianca et James.

Extrait
« J'ai peint ce paysage de montagne parce qu'il me faisait penser à toi. C'était si fort, austère et beau. »

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire