MENU

jeudi 10 août 2017

Yianna, Tome 1 - Le Secret des Yiaras

Auteur : Manon Samson
Genre : science-fiction, fantasy

Éditions : LouD
Publication : 18 août 2016
Pages : 462

Prix : 19,99€

Résumé
Lorsqu’Emmy monte dans l’avion en direction du poste de ses rêves au Brésil, elle est loin d’imaginer qu’elle n’atteindra jamais sa destination. Les évènements qui surviennent alors dépassent l’entendement…

Emmy vit un cauchemar les yeux ouverts.

Avec des milliers de personnes, elle est emmenée malgré elle dans un autre univers, un univers où ce ne sont pas les humains qui commandent. Prisonnière, soumise, malmenée, elle devra se battre pour survivre sur cette étrange et mystérieuse planète nommée Yianna.

Alors qu’elle a perdu tout espoir et attend la mort comme une délivrance, deux êtres de ce monde lui tendent la main, changeant à tout jamais sa destinée. Elle devra admettre que ces « Monstres » n’en sont peut-être pas tous, que cette planète peut s’avérer plus fascinante que terrifiante.

Mais que veulent-ils ? Pourquoi ont-ils enlevé tous ces humains pour les emporter ici ?

Quel sera donc le destin d’Emmy qui semble différer de celui de ses semblables ?
Loin des clichés habituels, Yianna propose des réponses inattendues qui nous tiendront en haleine tout au long de la lecture.


Avis de Marie
Yianna, c’est d’abord une proposition inattendue d’une maison d’édition que je ne connaissais absolument pas : les Éditions LouD. Je vous avoue être assez enthousiaste pour cette toute petite maison d’édition dont le catalogue s’agrandit tout doucement. 

Emmy est en route vers le poste de ses rêves au Brésil. Mais alors même qu’elle est dans l’avion la menant vers son avenir, celui-ci est soudainement arrêté par un mystérieux appareil. Gigantesque et jamais vu, il n’a rien de commun avec ce qui a pu être fait sur Terre. Nul doute que cet étrange navire appartient à une autre race, venue d’un autre monde. Enlevée avec de nombreuses autres personnes, Emmy est transportée sur une autre planète, Yianna, où les humains ne sont que de simples esclaves. Sans plus aucun repère, il va lui falloir apprendre à survivre car ses nouveaux maîtres comptent bien exercer leur tyrannie sur elle. Parviendra-t-elle à survivre dans cet univers hostile ? Retrouvera-t-elle un jour ses proches ? À mesure que le temps passe, Emmy désespère de revoir un jour sa planète. Et si ses proches lui manquent terriblement, elle va également se rendre compte que cet étrange monde n’est peut-être pas si mauvais que ça.

Avec ce premier tome de Yianna, j’ai été agréablement surprise, moi qui aime la fantasy et ne suis pas spécialement une grande adepte de la science-fiction. Manon Samson nous emmène ici dans un univers où les genres se mélangent : pour faire simple, Yianna, c’est une touche de science-fiction mêlée à de la fantasy, où l’un ne prend jamais vraiment le pas sur l’autre. Beaucoup d’éléments renvoient à la science-fiction : l’enlèvement de Terriens par des êtres inconnus venus dans leur vaisseau spatial à la technologie nettement plus avancée (et écologique – cette dimension est d’ailleurs omniprésente). Mais en même temps, nous sommes renvoyés à un univers fantasy par de nombreux points, à commencer par bon nombre de créatures fantastiques.

Pour être honnête, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Avatar (de James Cameron, 2009) tout au long de ma lecture, ne serait-ce que pour ses êtres vivant en harmonie avec la nature. La différence étant cette fois que les Yiaras, les habitants de la planète Yianna ont un niveau technologique bien plus avancé et les humains n’arrivent pas en tant qu’envahisseurs mais en tant qu’esclaves. Du moins, c’est ce que laissent penser les premiers éléments de l’intrigue. Car celle-ci, bien construite s’avère riche en rebondissements. Chaque nouvel élément est amené avec fluidité, sans jamais brusquer le lecteur. Seul point qui m’a dérangée mais avec lequel j’ai fini par m’accommoder : le récit est écrit au présent. Il m’a fallu persister sur une centaine de pages pour ne pas abandonner car, d’autant plus dans ce genre de récit, je trouve que le présent n’est pas le temps le plus adapté. Heureusement, l’histoire était assez intéressante et prenante pour compenser plus ou moins cette gêne.

Emmy, enlevée par les Yiaras pour être amenée sur cette nouvelle planète, va vivre des moments très difficiles. Réduite en esclavage, elle va finalement se rendre compte que Yianna et ses habitants recèlent de nombreux secrets et que tout n’est pas bon à jeter. N’aspirant qu’à retrouver son ancienne vie et à revoir ses proches, elle sait pourtant que cet espoir est vain. Alors autant essayer de s’acclimater à cette nouvelle vie. Pourtant, difficile de voir la beauté de ce qui l’entoure derrière la laideur de ses geôliers. Alors même que chaque jour s’avère une épreuve toujours plus difficile, et dotée d’une force de caractère incroyable, la jeune femme va tout faire pour survivre et se sortir de là. Mais pour aller où ? Et surtout, avec qui ? Car quel intérêt de s’évader si c’est pour finir ses jours seule, perdue au fin fond d’une forêt complètement inconnue ? D’autres humains ont-ils réussi à s’échapper ? Et si c’est le cas, sera-t-elle en mesure de les trouver ? Autant de questions auxquelles elle n’a aucune réponse à fournir. Mais au gré de ses rencontres, l’une d’elle va devenir essentielle : quel est le sens de sa présence sur Yianna ? Pourquoi est-elle ici ? Emmy trouvera-t-elle son chemin ?


Le Secret des Yiaras est une découverte fort intéressante. S’il ne s’agit pas d’un coup de cœur, ce premier tome n’en est pas moins une jolie découverte et fournit une bonne introduction à l’univers de Yianna. Heureusement que j’ai la suite de la trilogie sous la main pour pouvoir connaître la suite ;)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire